TÉMOIGNAGES

« Je suis alcoolique mais aujourd’hui abstinente»
J’ai 48 ans, je suis divorcée, j’ai un fils de 22 ans, une fille de 24 et un petit-fils de 5 ans. C’est la naissance de ce petit-fils (choc émotionnel) qui m’a permis de prendre conscience de mon alcoolisme. Je suis devenue abstinente dans les trois mois qui on suivi sa naissance.
Agnès sur La Radio Libre de Vivi : un alcoolisme très progressif (30:48)
Etre fidèle à moi-même et oser être moi-même.
Je ne suis pas coupable de ma maladie mais je suis responsable de mon rétablissement
Nous ne regretterons pas plus le passé que nous ne voudrons l’oublier
Jean-Marc, alcoolique
Radio Agora Côte d’Azur, Corinne et Dominique (22:51)
« Oui, mais moi, ce n’est pas pareil ! »
Lorsque je buvais, personne ne pouvait me comprendre. Mes problèmes étaient les plus lourds, personne n’avait autant de souffrance morales que moi. Mon enfance, mon passé me faisaient mal et ma vie n’était qu’un ramassis d’incompréhensions, d’insatisfactions, de solitude.
« Je ne buvais plus pour être bien mais pour ne plus être mal. »
J’arrête de boire seulement pour 24 heures