CONGRÈS : DE DIJON À POITIERS

Les alcooliques anonymes de nouvelle Aquitaine vous donnent rendez-vous au Palais des congrès du Futuroscope de Poitiers les 19 et 20 novembre 2022 pour les 62 ans de AA France. 

Nous avons choisi de nous retrouver cette année autour du thème : « Le peuple des 24 heures »

Chez les Alcooliques anonymes, nous abordons notre rétablissement « un jour à fois » ou « rien qu’aujourd’hui ». Cette méthode des « petits pas », nous permet de pouvoir nous relever progressivement des ravages que l’alcool a pu causer dans notre vie, et dans celle de notre entourage. 

Les alcooliques anonymes de bourgogne-Franche-Comté vous remercient de votre venue à Dijon !

LE CONGRES 2021 EN QUELQUES CHIFFRES

671 badges

636 forfaits bar

453 dejeuners

436 diners et soirées dansantes

41 soirées dansantes

Des dépenses maîtrisées et des recettes liées à la bonne fréquentation de l’événement, ont permis à cette manifestation de s’auto-financer en totalité.

CLAP DE FIN

Après plus d’une année de restrictions dans nos rencontres et nos déplacements, ce congrès fut qualifié par beaucoup comme « le congrès des retrouvailles »

le congrès des retrouvailles
le congrès des retrouvailles
le congrès des retrouvailles
le congrès des retrouvailles
congres-de-dijon-a-poitiers
le congrès des retrouvailles
le congrès des retrouvailles

Des participants au congrès nous ont aidé à rédiger ce clap de fin, merci à eux.

Tous s’accordent à dire que la rencontre avec les professionnels fut une réussite.

Très bien organisée et orchestrée, les partages et échanges furent très riches, tant du côté des professionnels que des membres AA qui témoignaient de leur expérience en chacun des points de cette rencontre (« sans tabous », « la rencontre », « étape par étape », « avancer ensemble », « et après ? »).

Le maître mot de cette table ronde – « ensemble » – permit aux praticiens et aux AA d’apprécier ce regard croisé entre l’alcoologue et l’alcoolique en rétablissement.

Les réunions plénières ont également marqué les esprits, avec leurs coutumes et leurs particularités. le moment de la « ola des AA », où chaque membre se manifeste à la salle pour le décompte de son abstinence, n’a pas démérité, impressionnante et très touchante, comme chaque fois.

Quelques réunions semblent avoir été particulièrement chargées d’émotions, certaines ont même fait salle comble : « La liberté d’être soi », « Confier sa vie », par exemple.

Les réunions des Groupes familiaux Al-Anon ont eu elles aussi beaucoup de succès, comme de coutume.

Quelques mots forts recueillis auprès de jeunes abstinents et abstinentes, participant pour la plupart à leur tout premier congrès :  : faire partie du tout – AA mouvement de vie – chaleur humaine – émotions – résonance – intégration – professionnel – grande famille – ouverture au monde, …

Si ce congrès a permis aux membres de toutes les régions et aux plus anciens de se retrouver, il est à noter que de nombreux nouveaux venus en AA étaient présents ; ces jeunes abstinents étaient arrivés en AA pour la plupart via nos visio-réunions, et ils n’ont pas manqué de partager leur émotion durant ce grand rassemblement, y trouvant cet inimitable sentiment d’appartenance.

Certains nouveaux, venus pour la première fois en AA ce jour-là, ont été plus spécialement accueillis et mis en relation avec des personnes proches de chez eux.

Le repas festif du samedi soir fut lui aussi une réussite, et la chanson « spéciale congrès » (voir ci-après), entonnée par plus de 400 convives fut un grand moment joyeux plein d’émotion !

La plénière du dimanche s’est terminée par le passage du flambeau à l’équipe de préparation du congrès 2022 à Poitiers et notre habituelle « pensée des AA » qui ponctue la fin de nos réunions, reprise en chœur par tout l’amphithéâtre.

L’ensemble du congrès, avec son organisation et tous ses points d’accueils et de rencontres (accueil, vestiaire, café, littérature, comités, fraternités, etc…) est salué par toutes et tous.

Grands remerciements au comité de préparation de ce congrès, et à toutes celles et tous ceux qui y ont participé, de près ou de loin !

Au revoir Dijon, à l’an prochain, à Poitiers !

UN MOMENT DE RICHES ECHANGES AVEC LES PROFESSIONNELS

Récit d’une rencontre avec des professionnels de l’alcoolisme

Tout a commencé par une lettre d’invitation …

Madame, Monsieur,

Dans le cadre de votre pratique professionnelle, vous êtes amené-e à recevoir des personnes rencontrant des problèmes d’alcool.

L’association Alcooliques anonymes propose également, depuis de nombreuses années, une écoute régulière et bienveillante en soutien de votre pratique.

Une rencontre entre professionnels est organisée à l’occasion du congrès du 61ème anniversaire des Alcooliques anonymes France le 20 novembre 2021 à Dijon.

Vous y retrouverez des professionnels, administrateurs non-alcooliques engagés au sein du mouvement.

Ce temps de rencontre est précieux. Professionnels de tous horizons, Il vous est dédié.

Nous pourrons échanger, partager des témoignages de vos pairs ainsi que de membres des Alcooliques anonymes et aborder vos questionnements.

ON A PARLE DU CONGRES DANS LES MEDIAS

700 Alcooliques anonymes à Dijon pour le congrès national

Dossier réalisé par Vincent LINDENEHER

Paru dans les éditions du 14 novembre 2021 des deux quotidiens

DES ALCOOLIQUES HEUREUX, JOYEUX ET LIBRES

La « chanson du congrès »

Les alcooliques anonymes ont le goût de la fête, ils aiment manifester leur joie de vivre [sans faire usage d’alcool], ils s’attachent aussi à ne pas oublier « d’où ils viennent », à la fois avec lucidité et bienveillance.

Cette année, un membre des AA a proposé à toute l’assistance réunie pour le dîner et la soirée dansante d’entonner en chœur la chanson populaire « Mon amant de Saint Jean », dont les paroles avaient été revisitées spécialement pour l’occasion.

Pour revivre ce bon moment, nous vous proposons de lancer la musique et de vous lancer sur ces paroles !

Je ne sais pourquoi j’y suis venu, aux AA ce mercredi.

Mais quand un gars m’a dit : « bienvenue ! », je n’ai rien dit, je m’suis assis.

Ils m’ont raconté leurs histoires, C’était la mienne à n’y pas croire. Ils m’ont écouté, ils m’ont conseillé, Mais jamais ils ne m’ont jugé.

Moi qui n’étais rien qu’un alcoolo, un pilier de bistro, Ils m’ont accueilli

Comme si j’étais leur ami.

Je sais bien pourquoi j’y suis r’tourné, aux AA, le mercredi.

je voulais comprendre leurs secrets et retrouver ma liberté.

Y n’m’ont pas toujours chouchouté. Parfois, c’était dur, j’ai douté. Puis j’ai rechuté, j’y suis retourné,… Petit à petit, j’ai capté.

Pour ne pas rester un alcoolo, un pilier de bistro, J’ai suivi leur voie,

J’ai partagé, j’ai fait des choix.

Tout’s les semain’s, j’y suis revenu, aux AA, le mercredi.

C’est moi qui dis aux gars : « bienvenue ! » et qui leur offre le café.

Comment ne pas être troublé. Devant leur regard égaré ? Face à leur souffrance, je revis les transes que j’avais quand j’étais bourré.

Tant que j’aiderai les alcoolos, les piliers de bistro, J’en suis convaincu,

L’alcool, je n’y toucherai plus.